Tout savoir sur l’affacturage dans le BTP

Tout savoir sur affacturage dans le BTP

De prime abord, l’affacturage est également connu sous le nom de factoring. Il s’agit précisément d’une technique consistant à externaliser la gestion des financements et du recouvrement des créances d’un professionnel. Ceci se fera à travers une entreprise tiers spécialisée. Considérée comme une société de factoring, cette dernière se charge de récupérer les factures du professionnel. Ensuite elle l’avance de trésorerie à court terme. Plus précisément, un professionnel cède ses créances en contrepartie d’un encaissement immédiat de liquidités. Que faut-il savoir de l’affacturage dans le BTP ? Nous aborderons davantage le sujet dans la suite de cette rédaction.

Comment se déroule le processus de facturation ?

Le processus de facturation dans le système se déroule entre 3 acteurs à savoir :

  • Le professionnel : après avoir effectué la livraison, le professionnel émet une facturation à son client. Ensuite, il effectue le transfert dématérialisé de sa créance à l’affactureur.
  • Le client : après avoir reçu sa commande, le client effectuera le règlement à la date de l’échéance de la facture à l’affactureur.
  • L’affactureur : la société d’affacturage garantit le financement du professionnel sous 8 à 24h. Il sera donc en charge du recouvrement des créances cédées auprès du client.

Comment s'effectue le financement des situations de travaux ?

Dans la situation de travaux, la facturation est considérée comme le premier type de facture. Il s’agit précisément de celle qui doit être envoyée en fonction de l’avancée des travaux. La facture doit être exprimée en pourcentage ou en lots.

En parallèle, la facturation intermédiaire se retrouve généralement au niveau des gros chantiers de plusieurs mois. Le client a l’obligation d’envoyer une facture à chaque fin de mois, notamment entre le 20 et le 25 de celui-ci. C’est la facture qui justifie le montant des créances.

Quelles sont les conditions d'éligibilité à l'affacturage ?

Les conditions d’éligibilité au factoring restent relativement simples. Si l’ensemble des situations correspond à un pourcentage déterminé, alors l’intégralité des factures sera éligible dans certaines conditions bien précises. Il s’agit notamment du volume de CA, de l’historique comptable et de la notation BDF.

Par ailleurs, lorsque l’ensemble des situations correspond à un montant ou à un lot, alors l’intégralité des factures est facturable directement, quelle que soit l’entreprise. En effet, vous devez savoir qu’une quantité fixe reste relativement simple à préciser. Le client débiteur peut accepter cette valeur et peut signer rapidement le contrat d’affacturage.

Quels sont les secteurs d'activité du BTP concernés par le factoring ?

De prime abord, sachez que toutes les entreprises peuvent être éligibles à l’affacturage et donc bénéficier d’une avance de trésorerie. Cette règle est particulièrement universelle quel que soit :

  • La taille de l’entreprise ;
  • L’ancienneté de l’entreprise ;
  • Le bilan de l’entreprise ;
  • Le chiffre d’affaires de l’entreprise ;
  • Etc.

En effet, le factoring est considéré comme l’une des solutions de financement à court terme très adapté aux TPE et PME. Il en est de même pour les plus grandes entreprises. Par ailleurs, sachez que l’affacturage s’étend également sur la plupart des activités du bâtiment que voici :

  • Le gros œuvre ;
  • Le 2d œuvre ;
  • La pose de matériel ;
  • La réalisation d’ouvrages ;
  • L’aménagement d’extérieur ;
  • La rénovation ;
  • L’aménagement d’intérieur ;
  • La finition ;
  • Etc.

Pourquoi faut-il opter pour l'affacturage dans le BTP ?

Le factoring est considéré comme un moyen idéal pour les professionnels de bénéficier d’une avance de trésorerie à court terme. En dehors de cet avantage, il est également très bénéfique pour les professionnels du BTP sur plusieurs autres plans.

Pour encaisser les factures avant les échéances légales

D’abord, sachez que les délais de règlement des fournisseurs ont augmenté considérablement aux dépens de ceux des clients depuis 2002. Ainsi, de nombreuses sociétés de bâtiment se sont retrouvées avec un solde commercial élevé. Ce qui a augmenté proportionnellement leur besoin de trésorerie.

Elles sont donc obligées de jouer un rôle de banquier. Ce qui provoque un coût financier important au fil du temps. Cependant, grâce au factoring, les entreprises du BTP peuvent facilement obtenir des liquidités à disposition. Le financement de leurs besoins de trésorerie sera fait par la cession de créances. La valeur de cette dernière correspondra au montant des factures.

Pour bénéficier d’un service complémentaire de gestion et des assurances

En dehors du suivi et du recouvrement des factures, l’affactureur met à la disposition des entreprises plusieurs autres options. Celle-ci leur permet de sécuriser davantage les transactions effectuées. À titre illustratif, l’assurance-crédit garantit la couverture des impayés. La société d’affacturage prendra donc en charge l’administratif lorsqu’un contentieux surviendra.

Concernant les relances de factures et le recouvrement des créances, cela peut devenir compliqué. Les entreprises en BTP peuvent ne pas savoir l’interlocuteur compétent à laquelle elles doivent s’adresser. Dans ce cas précis, la société d’affacturage sera obligée de prendre en charge cette partie et d’optimiser les délais de paiement.

Pour quitter la spirale des découverts bancaires

Aujourd’hui, l’affacturage est considéré comme le 2e moyen de financement des entreprises du BTP. Nombreuses d’entre elles ont tendance à se reposer sur le système de découvert bancaire. Ceci leur permet d’effectuer quelques manœuvres entre les entrées et les sorties d’argent. Cependant, les entreprises ignorent les inconvénients du découvert bancaire. Il s’agit notamment du coût élevé des intérêts et aussi de la limitation du montant disponible.
De même, les comptes courants des professionnels optant pour le découvert bancaire ne peuvent pas offrir les mêmes possibilités de financement que ceux des organismes financiers. Ce qui n’est pas le cas au niveau de l’affacturage dans le BTP. Dans le factoring, il n’y a pas de limite. Ce système évolue proportionnellement à l’activité du professionnel. De même, les capacités de financement proposées augmentent considérablement proportionnellement à vos factures.

Que doit constituer le dossier d'affacturage des entreprises du BTP ?

Pour constituer un dossier d’affacturage en bonne et due forme, il est important de prévoir quelques éléments indispensables. À titre illustratif, il peut être cité le contrat d’affacturage bâtiment, le coût de financement, le fonds de garantie et le seuil des créances.

Le contrat d’affacturage bâtiment

Il s’agit d’un type de contrat s’établissant précisément entre l’entreprise du BTP et l’affactureur. En général, celui-ci stipule que l’entreprise du BTP procède à la cession de ses factures et créances à la société d’affacturage. Cette opération est appelée la « mobilisation des créances ». Après avoir signé le contrat d’affacturage, l’entreprise du BTP devra remettre l’ensemble des factures de ses clients à l’affactureur au fur et à mesure de leurs réceptions. Cette société d’affacturage se chargera ensuite de régler le montant indiqué. Ensuite, elle pourra s’occuper du recouvrement des créances à échéance.

Le prix du financement

Aujourd’hui, plusieurs professionnels cherchent à savoir le prix du financement pour signer un contrat d’affacturage. En effet, il est important de préciser qu’en dehors du recouvrement des créances, la société d’affacturage exige des entreprises du BTP :

  • Les frais de dossier ;
  • Les commissions d’affacturage ;
  • Une participation à un fonds de garantie.

Les entreprises du BTP recevront donc de leur société d’affacturage le montant de leur facture déduit de toute ses commissions.

Le fonds de garantie

Comme évoqué précédemment, les sociétés d’affacturage exigent des entreprises du BTP un fonds de garantie. Ce dernier a pour but de les couvrir contre tous les impayés ou les litiges. La détermination du Fonds de garantie varie en fonction du risque évalué par les affactureurs. Le prélèvement de ce fonds se fera proportionnellement à l’ensemble des factures émises.

Grâce au Fonds de garantie, les factures pourront financer l’intégralité du montant des créances des entreprises en BTP. Lorsque le contrat n’est pas renouvelé, la somme restante du Fonds de garantie sera restituée à ces dernières.

Le seuil des créances

Aujourd’hui, il est difficile aux entreprises de BTP d’avoir des justificatifs pour leurs travaux. C’est la raison pour laquelle les sociétés d’affacturage ont tendance à mettre en place un système de seuil de créances. En restant en dessous de ce dernier, les entreprises du BTP ne sont plus obligées de fournir les justificatifs de leurs factures.

Par ailleurs, il peut arriver qu’une société d’affacturage exige les justificatifs. À ce niveau, les entreprises du BTP doivent veiller à récupérer auprès de leurs clients les preuves de leurs travaux. Ensuite, elles les transmettront à leur société d’affacturage en guise de justificatif. Cependant, il est important de notifier que le seuil des créances varie en fonction de la société de factoring. De même, il peut être négocié entre 10 000 et 20 000 € pour les TPE et PME.

Que retenir de l'affacturage dans le BTP ?

Pour rappel, sachez que le factoring est considéré comme l’une des solutions de financement pour n’importe quelle entreprise du BTP. De cette manière, elle ne subira plus des délais de paiement très long de son activité. De même, l’entreprise pourra se protéger contre les défauts de paiement, puisqu’elle obtiendra rapidement des liquidités. De plus, elle pourra se débarrasser de la spirale du découvert bancaire.

Le système de factoring reste particulièrement simple. Celui-ci ne requiert qu’une interaction entre 3 principaux acteurs. Il s’agit notamment de l’entreprise, de la société d’affacturage et du client. Le factoring est concerné par l’ensemble des activités du bâtiment. De même, toutes les entreprises sont éligibles, quel que soit leur taille ou leur état financier.

L’entreprise du BTP est totalement libre lorsque l’ensemble des éléments suivants sont déterminés avec précision. :

  • Le contrat ;
  • Le fonds de garantie ;
  • Le seuil des créances.

Au regard de toutes ces informations, il faut donc en déduire que l’affacturage dans le BTP se présente comme l’une des solutions de financement à court terme les plus prisées.

Tags : fonds de roulement, facture intermédiaire, exprimées en pourcentage, affacturage btp, donneur d’ordre, secteur du btp, exprimée en fonction de l’avancement des travaux, solution de financement, marché public, maître d’œuvre, second œuvre

Laisser un commentaire