Comment choisir entre l’affacturage et l’assurance crédit ?

Comment financer les besoins à court terme d’une entreprise

L’affacturage et l’assurance crédit sont deux solutions qui sont très souvent utilisées par les entreprises afin de s’assurer que leur trésorerie se porte bien. Lorsque vous êtes un chef d’entreprise, il se peut que votre cœur balance entre l’une ou l’autre de ces deux solutions. Dans ce cas, il est important d’en savoir plus sur chacun des concepts, ce qui les rassemble, mais aussi ce qui les distingue.

Qu'est-ce que l’affacturage ?

L’affacturage est une solution qui est employée par une structure afin de disposer de l’argent de ses factures ou des créances de ses clients sans que ceux-ci aient payé leurs dettes. Comme vous vous en doutez, cet argent ne tombe pas du ciel. En réalité, il provient d’un établissement spécialisé qui porte le nom de factor. C’est cette structure qui vous avancera la somme dont vous avez besoin avant le règlement de votre facture.

Lorsque vous optez pour certaines variantes de l’affacturage, il revient au factor de s’occuper du recouvrement de la dette. De ce fait, il est désormais chargé du suivi et des relances. Notez que si le client ou la société à laquelle vous avez adressé une facture est incapable de payer ce qu’elle doit, ce sera au factor de supporter le risque d’impayés.

Quels sont les avantages de l’affacturage ?

Que vous soyez une entreprise, un artisan, un commerçant, une association ou que vous exerciez une profession libérale, l’affacturage est une solution que vous pouvez envisager. Toutefois, vous devez être conscient que cette solution n’est possible que si vos clients sont des entreprises privées ou des organismes publics.

En optant pour l’affacturage, vous bénéficierez de plusieurs avantages. En voici quelques-uns :

  • Vous serez payé très rapidement ;
  • Vous n’aurez pas besoin d’attendre la date d’échéance de votre facture ;
  • Vous arriverez à mieux gérer votre trésorerie ;
  • Vous pourrez pleinement vous consacrer à la bonne marche de votre activité ;
  • Vous limitez les risques d’impayés.

L’affacturage se présente donc comme une solution qui vous fera gagner un temps considérable, car vous n’aurez plus à vous occuper de vos différents remboursements.

Quelles sont les variantes de l’affacturage ?

Si vous faites de l’affacturage, vous devez savoir que cette solution comporte de nombreuses variantes. Vous avez par exemple :

  • L’affacturage avec recours : Dans ce cas, l’entreprise décide de céder sa dette à son factor qui lui avance la somme due sans ses frais de commission. Notez que si la facture n’est pas payée dans les 60 jours, ce sera à l’entreprise de rembourser le factor. Celle-ci devra également chercher à entrer en possession de ses fonds en effectuant un suivi et des relances auprès de la structure qui lui doit de l’argent ;
  • L’affacturage sans recours : En faisant de l’affacturage sans recours, le factor s’approprie également les factures de l’entreprise. Toutefois, il ne peut en aucun cas demander à la structure de le rembourser en cas de non-règlement de ladite facture.

Si l’affacturage n’est réservé qu’aux petites et moyennes entreprises ou aux grands comptes, vous devez savoir que les très petites entreprises (TPE) peuvent désormais en bénéficier. Pour cela, de plus en plus de factors proposent une tarification au forfait.

Qu’est-ce que l’assurance crédit ?

L’assurance crédit est une formule d’assurance qui est réservée aux petites et moyennes entreprises. Notez que les grands comptes peuvent également y souscrire afin de garantir leurs impayés. L’assurance crédit est une garantie sur les créances commerciales qui vous permet d’être protégé des défauts de paiement de vos clients. Cette assurance a vu le jour afin de protéger votre entreprise contre les risques commerciaux ou encore politiques qui ne relèvent pas de sa volonté. Elle vous permettra d’améliorer vos résultats et vous aidera à réduire le danger d’insolvabilité de la clientèle qui peut parfois plonger une entreprise dans de très grosses difficultés financières.

L’assurance crédit concerne généralement les créances qui sont dues dans les 12 mois. Les sommes qui sont assurées sont définies dans le contrat que vous signez avec votre assureur crédit. En optant pour cette solution, vous serez protégé du non-paiement qui peut avoir lieu si la structure débitrice dépose le bilan ou que celle-ci est incapable de payer ses dettes dans le délai imparti.

Quels sont les avantages de l’assurance crédit ?

Souscrire à une assurance crédit vous permettra de jouir de nombreux avantages. En dehors du fait que votre trésorerie se portera bien, l’assurance crédit est une excellente solution lorsque vous voulez être protégé des débiteurs insolvables. Voici les autres avantages que vous offre l’assurance crédit :

  • Vous serez capable de limiter vos pertes financières ;
  • Vous réduirez les risques de défaut de paiement ;
  • Vous augmenterez votre taux de recouvrement des factures ;
  • Vous bénéficierez de taux plus avantageux auprès de votre banque.
Coface-Partner

Mis à part ces différents aspects, lorsque vous souscrivez à une assurance crédit, votre contrat d’assurance crédit vous donne accès à des services de recouvrement qui sont facturés à petit prix.

Quels sont les points communs et les dissemblances qui existent entre l’affacturage et l’assurance crédit ?

Que vous fassiez de l’affacturage ou que vous optiez pour l’assurance crédit, c’est d’abord et avant tout pour avoir une excellente maîtrise de vos besoins en fonds de roulement. En effet, l’affacturage vous permettra de céder votre créance à un factor afin de disposer de votre argent avant son échéance et en choisissant de souscrire à une assurance-crédit, vous avez la garantie qu’aucun trou ne sera présent dans votre trésorerie.

Très peu de personnes le savent, mais avec la loi LME qui a été promulguée en 2008, les délais de paiement entre les professionnels sont fixés à 60 jours à compter du jour de la facturation et à 45 jours si la facture a été émise à la fin du mois. Toutefois, dans la réalité, les entreprises doivent attendre un minimum de 72 jours avant d’être payées.

Dans ce cas, opter pour l’affacturage peut être intéressant. Néanmoins, il est important de savoir qu’en choisissant cette solution, l’entreprise accepte de céder une partie de sa dette au factor. De ce fait, l’affacturage ne pourra être envisagé que si le montant de la dette est assez élevé.

En ce qui concerne l’assurance crédit, celle-ci vous propose d’avoir une meilleure maîtrise des comptes des clients de l’entreprise, ce qui garantit que tôt ou tard, le règlement des factures aura lieu. De plus, avec la prise en charge du recouvrement qui est possible, cette solution se présente comme étant la plus intéressante lorsque vous désirez conserver de bonnes relations avec votre débiteur.

Assurance crédit et affacturage : deux solutions qui vont de pair ?

En se référant aux différentes variantes de l’affacturage, on se rend très vite compte que la solution de l’affacturage et celle de l’assurance crédit ne sont pas diamétralement opposées. D’ailleurs, il est tout à fait possible de les combiner afin de jouir d’un service qui est vraiment complet lorsque vous souhaitez recouvrer vos dettes.

Vous l’ignorez sans doute, mais il existe différents cas de figure dans lesquels l’affacturage et l’assurance crédit se complètent parfaitement. Il s’agit par exemple du :

  • Full factoring : considéré comme une variante de l’affacturage, le full factoring est une offre intégrée. Une fois que le factor s’est approprié la facture de l’entreprise, celui-ci doit se charger des relances ainsi que des éventuels contentieux qui peuvent avoir lieu au moment de recouvrer la dette. Très souvent, pour faire du full factoring, le factor lui-même souscrit à une assurance crédit ;
  • Factoring avec délégation d’assurance ou en coassurance : Cette solution est assez intéressante. Elle consiste pour l’entreprise à assurer une partie ou l’ensemble de son poste client. Dans ce cas, la structure signe un contrat d’assurance tripartite avec la maison d’assurance de son choix, mais aussi avec son factor.

Si le factoring avec délégation d’assurance est une solution qui est très appréciée, c’est parce qu’elle facilite grandement la vie aux entreprises. En effet, si la facture que vous adressez à votre client n’est pas réglée à l’échéance du factor, elle passe entre les mains de l’assureur qui dispose de moyens très puissants afin de recouvrer une dette.

En somme, si votre objectif est de financer votre besoin en fonds de roulement (BFR), le mieux serait de vous faire aider par un financier. Dans ce cas, il est préférable d’avoir recours à l’affacturage. Toutefois, si vous souhaitez vous assurer de la bonne santé financière de votre entreprise, le mieux est de souscrire à une assurance crédit.

Dès lors, faut-il préférer le full factoring ou procéder à l’assurance de votre portefeuille client ? En réalité, la réponse dépendra essentiellement du nombre de clients qu’a votre entreprise, de la quantité de factures que vous émettez, du montant moyen desdites factures et de nombreux autres éléments qu’il faudra prendre en considération. Ce qui est sûr, c’est que le fait de travailler main dans la main avec un assureur crédit vous permettra de disposer d’informations clés concernant vos prospects ainsi que vos clients. Dans de telles conditions, vous aurez plus de facilités à établir un plan de développement commercial.

Pour être accompagné par
un expert du financement

Tags : faire face, prend en charge, factures clients, garantie contre les impayés, solution de financement, société d’affacturage, risque client, court terme, recouvrer la dette, affacturage et assurance crédit, poste client, délais de paiement, outil de trésorerie, risques d’impayés, gestion du poste clients, police d’assurance crédit, contrat d’affacturage

Laisser un commentaire